• Construction neuve
  • Rénovation

  • Marché privé
  • Marché public

  • Catégorie A
  • Constructions industrielles
  • Hangars agricoles, étables, écuries
  • Halls de stockage, entrepôts, grands espaces couverts vides
  • Surfaces commerciales de + de 600 m²; non parachevées (CASCO)
  • Constructions où en général les coûts des parachèvements et des équipements ne dépassent pas 35 % du coût de l'ensemble
  • Catégorie B
  • Logements simples
  • Garages/showrooms
  • Surfaces commerciales de + de 600 m²; parachevées et équipées
  • Bâtiments industriels avec des aménagements ou des équipements plus complexes
  • Halls de sports et centres sportifs
  • Autres constructions où en général les coûts des parachèvements et des équipements est compris entre 35 % et 50 % du coût de l'ensemble
  • Catégorie C
  • Villas et maisons unifamiliales de standing « moyen »
  • Immeubles à appartements
  • Immeubles de bureaux (vides) à usage locatif
  • Bâtiments à usage de logements collectifs casernes, pensionnats, auberges de jeunesse
  • Maisons de repos, résidences services, séniories, ...
  • Commerces parachevés et équipés de - de 600 m²;
  • Hôtels simples (1 à 3 étoiles)
  • Bâtiments destinés à l'enseignement : crèches, écoles maternelles, enseignement fondamental et secondaire
  • Autres constructions où le coût des parachèvements et des équipements est compris entre 50 % et 60 %
  • Catégorie D
  • Villas de « grand » standing
  • Immeubles de bureaux aménagés
  • Bâtiments destinés à l'enseignement supérieur et universitaire
  • Hôpitaux et cliniques
  • Bâtiments destinés à l'horeca (restaurants, cafés, casinos, ...)
  • Hôtels de standing supérieur (4 à 5 étoiles)
  • Laboratoires
  • Pavillons d'expositions
  • Funérarium et crématorium
  • Autres constructions où le coût des parachèvements et des équipements est compris entre 60 % et 75 %
La mission de l’architecte, quelle que soit l’étendue de celle-ci, comprend 2 phases bien distinctes :
  • la phase de conception
  • la phase de contrôle de l'exécution des travaux

Ces deux phases doivent nécessairement être confiées à un architecte étant entendu que l’architecte « de conception » et celui « de contrôle » peuvent être différents.

Le présent outil de calcul des prestations est indicatif. Il permet d’effectuer des simulations pour des projets ordinaires, moyens à importants.

Il ne reflète pas la quantité réelle de prestations à prévoir pour :

  • de projets de minimes importance (neufs ou rénovations)
  • des dossiers de régularisation
  • de dossiers de très grande ampleur
  • des projets complexes qui n’entreraient pas dans les catégories mentionnées dans l’outil
  • etc.

Il n’intègre pas les prestations relatives aux missions techniques et d’interventions spécifiques telles que : études techniques, coordination de sécurité, missions PEB et toutes autres études complémentaires indispensables pour mener à bien le projet concerné.
Il n’intègre pas les tâches facultatives telles que : établissement du programme, processus BIM, Assistance administrative pour l’obtention de primes, subsides, autorisations diverses.

Plus d’infos sur le contenu des missions qui peuvent être confiées à l’architecte : Missions de l'architecte